Réunion du CSH les 6 et 7 juin 2022

Le Parc National du Diawling a organisé du 6 au 7 juin 2022 à Nouakchott la réunion du CSH sur le thème : « Restitution des résultats de la campagne d’inondation 2021 – 2022 et proposition et validation de scénario 2022 – 202 » en concertation avec les représentants des bureaux des Unions des Métiers du PND (pêche, élevage, maraîchage et artisanat). Les travaux de cet atelier se sont déroulés à l’hôtel Atlantic à Nouakchott, selon l’agenda présenté en séance. A l’issue des échanges et des analyses de la campagne écoulée 2021-2022, un scénario pour la campagne d’inondation 2022-2023 a été adopté et des recommandations ont été formulées afin d’améliorer la gestion du Parc.

Rôle de l’inondation artificielle au PND & du CSH

Pour resituer le contexte, le PND dispose depuis 1994 de deux ouvrages d’alimentation de ses bassins, lui permettant d’imiter la crue naturelle depuis que l’OMVS a mis en place les endiguements de la rive droite du fleuve Sénégal en 1986.

Ces ouvrages hydrauliques (Cheyal et Lemer) disposant respectivement de 4 et 3 vannes, permettent au Parc National du Diawling de poursuivre ses objectifs de restauration et de préservation de ses écosystèmes, ce qui assure des services qui profitent en premier lieu à la population de la zone.

L’inondation artificielle des plaines s’étend sur plus de 35000 ha et favorise ainsi la régénération des espèces à valeur économique et écologique, l’attraction de milliers d’oiseaux migrateurs, l’accueil de l’ichtyofaune et du cheptel, la recharge des nappes dunaires, etc.Finalement, la gestion de l’eau est le paramètre déterminant du succès de la restauration et de la productivité de la zone. Il est donc essentiel de maîtriser le régime hydrologique pour favoriser une disponibilité suffisante en eau douce pour tous les usages (recharge nappe pour AEP, élevage, pêche) et dans toutes les unités hydrologiques (Bell, Gambar, Diawling, N’Thiallakh, Gueyloubou, les îles, Hassi Baba).

Pour évaluer les résultats de la campagne d’inondation passée et définir le scénario pour l’année à venir, le PND a mis en place un Comité pluridisciplinaire de Suivi Hydrologique (CSH). Le comité a été créé le 20 avril 2015 par note de service N° 0010/D/PND dans le souci d’asseoir une gestion durable des écosystèmes basée sur la maîtrise de l’eau, d’une part, et de maintenir les conditions favorables à la restauration et à la conservation des habitats, des espèces et de la biodiversité, d’autre part. Ce comité se réunit au moins une fois par an pour analyser les résultats qu’il partage avec les principaux usagers de la zone : pêcheurs, maraichers, éleveurs, artisanes.

La mise en place de cet organe participe à la mise en œuvre du Programme 1 du Plan d’Aménagement et de Gestion 2018-2022 intitulé : Gestion hydrologique du PND et notamment son Résultat R.1.2 « Un système de veille et des outils de suivi hydrologique permettent de suivre/évaluer et améliorer le scénario d’inondation du PND et de prévenir les risques environnementaux et climatiques ». 

Objectifs, missions et membres du comité

Objectifs visés

  • Une gestion des ouvrages hydrauliques d’alimentation adaptée 
  • Une meilleure prise en compte des besoins de tous les usagers de l’eau
  • Une prise en compte des phénomènes évolutifs, notamment ceux liés au changement climatique

Missions du comité

  • Analyser les données hydrologiques recueillies de lors de la campagne passée, et les corréler avec des indicateurs écologiques et socio-économiques pour avoir une vision d’ensemble des phénomènes à l’œuvre dans la zone ;
  • Valider, et réviser si nécessaire, les propositions de scénario d’inondation pour l’année à venir (date d’ouverture, durée d’inondation, côtes, modèles, gestion des ouvrages…) ;
  • Définir les indicateurs de suivi hydrologique, biologique et socio-économique
  • Orienter les procédures de collectes des données ;
  • Partager le bilan de la campagne d’inondation passée et l’analyse qui en est faite avec la commission du Parc (réunion spéciale inondation) et si nécessaire avec le conseil scientifique ;
  • Préparer un rapport final décrivant en détail les processus et effets induits observés durant la campagne d’inondation et les recommandations.

Membres du comité

Les membres sont qualifiés sur la base d’une bonne expérience en hydrologie et en aménagement des Aires Protégées, et surtout d’une bonne connaissance du PND, de son histoire, de ses spécificités, des évolutions en cours, de sa gouvernance (PAG), etc. 

ArabicEnglishFrenchGermanSpanish