Actualités

visite des journalistes reporters de la Mer au Parc National du Diawling Lundi, 27 Juillet 2020

Le parc National du Diawling à accueilli du 16 au 19 juillet 2020 au siège de la conservation la visite des journalistes reporters de la Mer. Cette visite s’inscrit dans le cadre de la 2 éme édition du concours des journalistes reporters de la mer organisé l'ONG BiodiverCités en collaboration avec ses partenaires dans le domaine de la protection de l'environnement et la sensibilisation des zones humides pour une meilleure connaissance des milieux marins en Mauritanie et de leur exceptionnelle richesse biologique

Au cours de leurs séjours ils ont été accompagnés par le Directeur du Parc National du Diawling, du Conservateur et du Chargé de communication du Parc National du Diawling.

La visite a débuté au niveau des ouvrages d’Aftout ES Saheli avec des explications du Directeur du parc, Dr Daf Sehla Ould DAF, sur le rôle et importance de cet ouvrage qui sert d’alimentation en eau potable à la ville de Nouakchott et d’irrigation des périmètres maraichers.

Des explications ont été fournies sur la gestion hydraulique du parc, dans le but de recréer le système estuarien d’avant aménagement du barrage de Diama pour comprendre la fragilité du fonctionnement de ce parc ainsi que sur le fonctionnement de la co-gestion des ressources naturelles avec les usagers à travers une présentation PowerPoint.

La délégation a visité le barrage de Diama, Ghaara et Chat boul et reçu des explications du conservateur et le chargé de communication pour mieux faire comprendre aux visiteurs le rôle du barrage et de l’importance des sites de restauration de la mangrove et de la réserve de ChattBoul.

 

 

 

 

 

 

Retour vers la page d'accueilVoir toutes les actualités du Pa

 


 

Dans la perspective de renforcer les connaissances sur les oiseaux migrateurs du Diawling, le conservateur, appuyé par la Fondation Internationale du Banc d’Arguin, s’est rendu en France du 20 juillet au 01 aout pour suivre une formation sur le baguage des oiseaux sauvages.

 

Cette rencontre, organisée par l’Association pour la Connaissance et la Recherche Loire et Atlantique (ACROLA), a permis de mieux appréhender, sur le terrain, les techniques de capture, de manipulation et de baguage des oiseaux.

Il s’agissait également d’apprendre les méthodes de gestion et d’analyse statistique des données biologiques récoltées. Ces nouvelles connaissances, outils d’aide à la gestion du parc, permettront d’estimer l’importance des sites pour les oiseaux migrateurs, la connectivité entre les sites Européens et Ouest-africains ainsi que l’état de santé de la population d’oiseaux. Ces quelques jours constituent les premiers pas pour l’obtention du carnet officiel du Centre de Recherche par le Baguage des Populations d’Oiseaux (CRBPO) délivré par le Muséum National d’Histoire Naturelle. Les connaissances pourraient être renforcées en Mauritanie dans la perspective d’améliorer les compétences des agents du parc et de fonder un centre de formation et de baguage, lieu d’échange d’expériences pour l’ensemble de la Réserve de Biosphère Transfrontalière du Bas-Delta du fleuve Sénégal et de la sous-région.