Actualités

Réunion du Comité Pluridisciplinaire de Suivi Hydrologique 2020 Mercredi, 01 Juillet 2020

Le Parc National du Diawling a tenu les 29 et 30 juin 2020, la cinquième session des renions annuelle du Comité Pluridisciplinaire de Suivi Hydrologique (CSH) à Nouakchott. Les deux jours de l'atelier ont permis de proceder à  l’évaluation du scénario précèdent sur la base de l’analyse des différentes données recueillies (écologiques et socioéconomiques) et d’évaluer l'impact  de la campagne d’inondation afin de proposer des solutions aux  dysfonctionnements et des déséquilibres constatées en vue  de la prochaine campagne d’inondation.

 

Après des discussions riches et fructueuses sur le bilan de la campagne précédente, il a été proposé de reconduire le scénario de 2018-2019 pour la campagne 2020/2021 tout en assurant un suivi rapproché et prudent de l’inondation.

 

Pour rappel le Comité pluridisciplinaire de Suivi Hydrologique (CSH) a été créé le 20 avril 2015 par note service N° 0010/D/PND afin d’asseoir une gestion durable des écosystèmes basée sur la maîtrise de l’eau, d’une part, et de maintenir les conditions favorables à la restauration et à la conservation des habitats, des espèces et de la biodiversité, d’autre part.


 

 

Retour vers la page d'accueilVoir toutes les actualités du Pa

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans la perspective de renforcer les connaissances sur les oiseaux migrateurs du Diawling, le conservateur, appuyé par la Fondation Internationale du Banc d’Arguin, s’est rendu en France du 20 juillet au 01 aout pour suivre une formation sur le baguage des oiseaux sauvages.

 

Cette rencontre, organisée par l’Association pour la Connaissance et la Recherche Loire et Atlantique (ACROLA), a permis de mieux appréhender, sur le terrain, les techniques de capture, de manipulation et de baguage des oiseaux.

Il s’agissait également d’apprendre les méthodes de gestion et d’analyse statistique des données biologiques récoltées. Ces nouvelles connaissances, outils d’aide à la gestion du parc, permettront d’estimer l’importance des sites pour les oiseaux migrateurs, la connectivité entre les sites Européens et Ouest-africains ainsi que l’état de santé de la population d’oiseaux. Ces quelques jours constituent les premiers pas pour l’obtention du carnet officiel du Centre de Recherche par le Baguage des Populations d’Oiseaux (CRBPO) délivré par le Muséum National d’Histoire Naturelle. Les connaissances pourraient être renforcées en Mauritanie dans la perspective d’améliorer les compétences des agents du parc et de fonder un centre de formation et de baguage, lieu d’échange d’expériences pour l’ensemble de la Réserve de Biosphère Transfrontalière du Bas-Delta du fleuve Sénégal et de la sous-région.