Warning: system(): Cannot execute a blank command in /var/www/pnd/components/com_flexicontent/helpers/route.php on line 1
Actualités - Démarrage des crues et décrues artificielles du Parc

Actualités

Démarrage des crues et décrues artificielles du Parc Jeudi, 31 Juillet 2014

Le Parc National du Diawling est une aire protégée créée dans le but de reconstituer une biodiversité détruite par une péjoration climatique sévère et par la mise en place de 2 grands barrages sur le fleuve Sénégal.

Afin de faire face à la sècheresse des années 70, le Parc a construit 4 ouvrages d’alimentation alimentant 3 grands bassins et permettant de reconstituer artificiellement les conditions initiales de crues et décrues.

Chaque année le Parc national du Diawling procède à l’inondation artificielle (les crues) de ses 16.000 ha de bassins. Cette mise en eau se fait à travers les ouvrages hydrauliques d’alimentation (Cheyal et Lemer) à partir du 1 juillet. L’inondation dure jusqu’au 31 octobre, permettant ainsi :

-          l’abreuvement du cheptel en fin de période sèche (bovin, caprin, camelin)

-          Renouvellement des pâturages des bassins

-          L’accueil de poissons géniteurs dans les bassins permettant leur reproduction et leur développement. Ceci permet une saison de pêche de novembre à avril et par conséquent d’assurer l’approvisionnement des localités du parc.

-          L’accueil des populations d’oiseaux d’eau migrateurs

-          La recharge des nappes phréatiques dunaires qui assurent l’alimentation des populations en eau potable et des activités de maraichage (démarrage en décembre)

-          La régénération des espèces végétales utilisées pour la confection des nattes traditionnelles (sporobulus en janviesr) et pour la consommation des ménages.

Les populations locales restent encore très liées à la productivité des écosystèmes qui leurs fournissent les services écosystémiques nécessaire à l’amélioration de leur condition de vie.


 

Retour vers la page d'accueilVoir toutes les actualités du Pa

Dans la perspective de renforcer les connaissances sur les oiseaux migrateurs du Diawling, le conservateur, appuyé par la Fondation Internationale du Banc d’Arguin, s’est rendu en France du 20 juillet au 01 aout pour suivre une formation sur le baguage des oiseaux sauvages.

 

Cette rencontre, organisée par l’Association pour la Connaissance et la Recherche Loire et Atlantique (ACROLA), a permis de mieux appréhender, sur le terrain, les techniques de capture, de manipulation et de baguage des oiseaux.

Il s’agissait également d’apprendre les méthodes de gestion et d’analyse statistique des données biologiques récoltées. Ces nouvelles connaissances, outils d’aide à la gestion du parc, permettront d’estimer l’importance des sites pour les oiseaux migrateurs, la connectivité entre les sites Européens et Ouest-africains ainsi que l’état de santé de la population d’oiseaux. Ces quelques jours constituent les premiers pas pour l’obtention du carnet officiel du Centre de Recherche par le Baguage des Populations d’Oiseaux (CRBPO) délivré par le Muséum National d’Histoire Naturelle. Les connaissances pourraient être renforcées en Mauritanie dans la perspective d’améliorer les compétences des agents du parc et de fonder un centre de formation et de baguage, lieu d’échange d’expériences pour l’ensemble de la Réserve de Biosphère Transfrontalière du Bas-Delta du fleuve Sénégal et de la sous-région.