Warning: system(): Cannot execute a blank command in /var/www/pnd/components/com_flexicontent/helpers/route.php on line 1
Les écosystèmes du Parc (suite)

La Zone estuarienne

Dans cette zone les peuplements des écosystèmes sont sous l’influence permanente des marées.On distingue parmi les écosystèmes de la zone estuarienne :

  • Les mangroves
  • La dune côtière

Les mangroves

Elles sont occupées par les palétuviers, la partie basse par le palétuvier rouge (Rhizophora racemosa) et la partie haute par le palétuvier blanc (Avicennia germinans). Le delta étant proche de la limite septentrionale des palétuviers, les individus sont de petite taille et sont soumis à des pressions anthropiques et animales fortes.

Interface entre le milieu marin et terrestre, la mangrove joue un rôle écologique et économique de premier ordre dans la zone du Parc. Elle assure de multiples fonctions écologiques et socioéconomiques notamment dans la conservation de la biodiversité.

La mangrove est aussi un maillon essentiel du parcours des oiseaux migrateurs. Elle abrite une variété importante d’espèces animales dont des espèces halieutiques marines inféodées au milieu estuarien et constitue un habitat pour la faune terrestre telle que le crocodile de Nil, le renard pâle, le python de Séba et la faune aérienne telle que l’oie d’Egypte, l’aigrette garzette. Elle est aussi une importante zone de frayères pour les crevettes, les crabes et les poissons.

C’est aussi une zone de pâturage aux vertus thérapeutiques et socio économiques importantes. L’exploitation des feuilles et de l’écorce de mangrove entre dans la fabrication de teinture et dans le traitement de certaines maladies et maux de dents.

La dune côtière

Elle constitue un lieu de vie pour la majeure partie des villages avec plus de 20 localités (villages d’éleveurs et de pêcheurs mais aussi de commerçants) et présente une importante diversité floristique. C’est aussi un site de refuge des phacochères et un abri pour des espèces d’oiseaux menacées.

Dans le secteur adlittoral (partie de la dune la plus proche du bord de mer) les dunes vives et blanches ne sont que partiellement colonisées par quelques herbacées.

Dans le secteur paralittoral (partie de la dune la plus en retrait) les dunes semi-fixées sont caractérisées par une steppe herbacée à Aristida longiflora et Hyparrhenia dissoluta. Les creux abrités sont peuplés de Maytenus senegalensis, Parinari macrophylla et Chrysobalanus orbicularis.

< 1 2